Avantages et inconvenients des comparateurs d’assurance

5.0
01

Avantages pour les utilisateurs

Les utilisateurs sont, en principe, les principaux bénéficiaires des sites de comparaison. Ils bénéficient de services totalement gratuits et réalisent des économies de temps et d’argent. Ayant la possibilité de comparer les produits de plusieurs assureurs, les internautes approfondissent leur culture de l’assurance en acquérant la possibilité de choisir non seulement les produits les moins chers, mais également ceux qui répondent le mieux à leurs besoins. comparateur assurance habitation, comparateur mutuelle santé.

Sachez qu’en France, 3,2 millions de devis en ligne sont effectués chaque année uniquement en ce qui concerne l’assurance automobile.

Avantages pour les assureurs

Les partenaires d’assurances des sites de comparaison en ligne bénéficient également de nombreux avantages.

La présence d’un assureur sur le site d’un comparateur réputé ou bien positionné sur la toile lui permet de gagner en visibilité et en notoriété. C’est un moyen d’augmenter les ventes de l’entreprise.

En 2009, 50% des polices d’assurance automobile souscrites en France se sont matérialisées après l’établissement d’un réseau de clients-assureurs via un comparateur en ligne.
Ce taux a atteint 65% en 2012. Assurland.com a enregistré près de 48 millions de visites par an depuis 2010. En 2004, ce site ne comptait que 2 millions de requêtes.

Les comparateurs permettent également aux assureurs partenaires de mieux développer leurs produits d’assurance. Cette présence sur le site leur donne la possibilité de mener des études sur les tendances et les comportements des internautes. Les enseignements tirés de ces études leur permettent d’innover et de se différencier de leurs concurrents.

Inconvénients des comparateurs

Les comparateurs en ligne présentent certains inconvénients qui entravent leur développement:

Non-disponibilité de l’agence et / ou de la personne physique à contacter en cas de conflit. En 2014, seuls 8% des nouvelles affaires déclarées en France étaient souscrites par des comparateurs en ligne, contre 12% en Espagne et 70% au Royaume-Uni.

Doutes sur l’objectivité et la fiabilité des comparateurs, l’incapacité de rassembler tous les contrats des assureurs sur une même plate-forme, manque de transparence quant à la destination et à l’utilisation des données divulguées, complexité du processus de demande en ligne. Certains citoyens estiment que les comparateurs sont trop techniques et nécessitent des connaissances en matière d’assurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *